La Maison Blanche veut améliorer la sécurité des logiciels open source pour éviter de nouvelles catastrophes